morts la trahison des morts

contact les morts célèbres et la trahison des morts concessions à perpétuité récupérées





votre adresse e-mail
Nom
Motif
MESSAGE

Le Contact postal est encore possible : Jean-Luc PETIT - BP 17 - 46 800 MONTCUQ - FRANCE (réponse sous un à trois mois au minimum)



Le cimetière de Cahors

Première trace : le 26 janvier 1807, un rapport sur l'emplacement du futur cimetière, qui devait se situer hors des murs de la ville.
Il fut "ouvert" en 1812.
Rappelons que c'est le décret du 12 juin 1804, qui instaura les concessions, naturellement de vraies perpétuelles.

Dans sa séance du 15 novembre 1847, le Conseil municipal de Cahors, constant que le cimetière était plein... non il ne décide pas de le vider mais de l'agrandir, en achetant du terrain. Ainsi la porte Saint-Michel devint la nouvelle entrée.

L'agrandissement suivant fut décidé par le Conseil Municipal du 5 juin 1942. Anatole de Monzie, dix-huit fois ministre, venait d'être remplacé par Xavier Gisbert (Anatole de Monzie, qui vota les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940, dut quitter la mairie avant ses 23 ans de règne).
A voir : felixfaure .

Si vous souhaitez soutenir cette page :


Le CONTACT les morts célèbres et la trahison des morts concessions à perpétuité récupérées

sur le forum : Montaigu de Quercy de nombreux monuments funéraires et monuments aux morts
LIRE PROPOS et commentaires.